7 cr1 1

Plénière du conseil régional le 26 juin 2019

C’est à la fois en commission d’étude et de travail et en séance plénière que j’ai pu une nouvelle fois défendre les intérêts des habitants de Provence Alpes Côte d’Azur.

En commission « sport et bien être », j’ai pu interpeller l’ensemble des élus LR sur le fait que des 10aines de pages de rapports étaient illisibles ! à la fois sur support numérique et le support papier. Aucun d’entre eux ne s’en était aperçu, y compris la présidente. Ils ne prennent même pas connaissance des dossiers avant la commission, preuve indéniable de leur mépris et de leur incompétence.

C’est à la fois en commission d’étude et de travail et en séance plénière que j’ai pu une nouvelle fois défendre les intérêts des habitants de Provence Alpes Côte d’Azur.

En commission « sport et bien être », j’ai pu interpeller l’ensemble des élus LR sur le fait que des 10aines de pages de rapports étaient illisibles ! à la fois sur support numérique et le support papier. Aucun d’entre eux ne s’en était aperçu, y compris la présidente. Ils ne prennent même pas connaissance des dossiers avant la commission, preuve indéniable de leur mépris et de leur incompétence.

J’ai profité de cette commission sport où il était question du « plan voile » qui consiste en la promotion de la voile en vue des prochains jeux olympiques d’été, pour proposer que des épreuves soient également organisées sur l’étang de Berre. Mes arguments étaient les suivants :

  • C’est un excellent plan d’eau où de nombreuses personnes pratiques des activités de voile
  • Cela permettrait de redorer l’image de notre étang
  • Des subventions pourraient être attribuées aux clubs de voile du pourtour de l’étang de Berre dans le cadre du plan voile
  • C’est un excellent repli en cas de vents défavorables sur la côte. Il est en effet exposé de manière inverse aux vents par rapport à la baie de Marseille

Je n’ai eu en réponse que des regards goguenards et une réponse laconique de la présidente : « ça n’est pas prévu ». Sans doute pas assez prestigieux… Mais je réitèrerai ma demande, comptez sur moi.

En commission tourisme, j’ai pu discuter de la démagogie liée aux zones Natura 2000. En effet, la présence de quelques zones de réserve intégrale dans la rade de Marseille permet de classer l’ensemble de rade en zone Natura 2000. On m’a alors expliqué que cela était dû au rayonnement de ces réserves. En tant que plongeuse et monitrice de permis bateau, je pense très bien connaitre la rade de Marseille. Si les zones de réserve sont de merveilleux sanctuaires marin avec une réelle évolution de la faune et de la flore au fil des ans, dès leur limite, la raréfaction des écosystèmes et flagrante. De plus, la présence de porte containers, pétroliers et bateaux de croisière, à quai ou en route engendre une pollution énorme, tant en terme d’hydrocarbures que de pollution sonore. Ces zones Natura 2000 ne sont en réalité qu’un faire-valoir administratif et ne reflètent en rien la réalité.

Enfin en commission plénière, mon groupe Rassemblement National s’est efforcé d’être force de propositions, propositions systématiquement rejetées avec plus ou moins de mauvaise foi selon les sujets, mais en réalité pour la simple et bonne raison qu’elle venaient de nous.

Vos élus de Rassemblement National sont les seuls à étudier les dossiers avec application, à voir la réalité en face et à proposer des solutions dictées par le bon sens et non pas par la doctrine politique.

Laure Chevalier